Innervation viscéro-afférente dans le bassin

Les fibres viscéro-afférentes accompagnent les fibres nerveuses autonomes, bien que les influx sensitifs quelles transmettent rejoignent les centres nerveux en sens inverse des influx efférents transmis par ces dernières. Toutes les fibres viscéro-afférentes qui acheminent des sensations réflexogènes (des informations qui n'atteignent pas la conscience) cheminent en compagnie des fibres parasympathiques. L1les empruntent donc les plexus pelviens et hypogastriques inférieurs, puis les nerfs splanchniques pelviens pour rejoindre les ganglions sensitifs spinaux des nerfs S2 à S4.

Les voies empruntées par les fibres viscéro-afférentes qui recueillent la douleur des viscères pelviens diffèrent par leur trajet et leur destination selon que le viscère ou la partie de viscère dont la douleur provient se trouve au-dessus ou en dessous de la ligne pelvienne de la douleur. Excepté dans le cas du tractus digestif, la ligne pelvienne de la douleur correspond à la limite inférieure du péritoine. Les viscères abdomino-pelviens intrapéritonéaux ou les faces des structures viscérales qui sont au contact du péritoine se trouvent au-dessus de la ligne de la douleur ; les viscères ou parties de viscères souspéritonéaux se trouvent en dessous de la ligne de la douleur. En ce qui concerne le tractus digestif (gros intestin), la ligne de la douleur ne correspond pas au péritoine, mais se situe au milieu du côlon sigmoïde.

Les fibres viscéro-afférentes qui transmettent les influx douloureux émanant des viscères abdomino-pelviens sus-jacents à la ligne de la douleur accompagnent en sens inverse les fibres sympathiques : elles empruntent successivement les plexus hypogastriques, le plexus aortique, les nerfs splanchniques abdomino-pelviens, les troncs sympathiques lombaires et les rameaux communicants blancs pour enfin rejoindre leurs corps cellulaires dans les ganglions spinaux thoraciques inférieurs et lombaires supérieurs. Celles qui transmettent les influx douloureux émanant des viscères ou portions de viscères sous-jacents à la ligne de la douleur accompagne en sens inverse les fibres parasympathiques : elles empruntent donc successivement les plexus pelviens et hypogastriques inférieurs puis les nerfs splanchniques pelviens pour rejoindre leurs corps cellulaires dans les ganglions spinaux des nerfs S2 à S4.