Diamètres pelviens (conjugués)

Les dimensions du petit bassin sont particulièrement importantes en obstétrique car il est le canal osseux par lequel passe le bébé lors d'un accouchement vaginal. Pour déterminer l'aptitude du bassin féminin à la parturition, ses diamètres sont mesurés sur des radiographies ou par voie manuelle au cours d'un examen physique. Le conjugué vrai (conjugué obstétrical) est le diamètre antéro-postérieur minimal du petit bassin mesuré du milieu du promontoire sacral au bord postéro-supérieur (le point le plus proche du sacrum) de la symphyse pubienne ; il représente la distance fixe la plus étroite par laquelle la tête du bébé doit passer. Cette distance ne peut toutefois pas être mesurée directement lors d'un examen du bassin en raison de la présence de la vessie. C'est pourquoi on mesure le conjugué diagonal en plaçant l'extrémité du médius sur le promontoire sacral tandis que l'autre main repère le niveau du bord inférieur de la symphyse pubienne et en indique la position sur la main examinatrice. Après le retrait de celle-ci, la distance qui sépare l'extrémité de l'index (1,5 cm plus court que le médius) de la marque de la symphyse pubienne permet d'établir une estimation du conjugué vrai qui devrait être de 11,0 cm ou plus.

Dans toutes les ceintures pelviennes, les épines sciatiques sont orientées l'une vers l'autre ; la distance interépineuse qui les sépare correspond normalement à la partie la plus étroite du défilé pelvien, mais ce n'est pas une distance fixe. Lorsque, lors d'un examen pelvien, les tubérosités ischiatiques sont suffisamment écartées pour permettre l'introduction de trois doigts juxtaposés dans le vagin, on considère que l'angle subpubien est suffisamment large pour que la tête d'un fœtus à terme de taille moyenne puisse franchir le défilé pelvien.